Ensemble autour d'une charte

Le RENET a choisi de rédiger une charte pour « faire corps » autour de l'Éducation à l'Environnement (EE) en Marais poitevin.

Au cœur des pratiques des membres, l'EE et plus largement l'Education à l'Environnement et au Développement Durable (EEDD), constitue le socle commun.

1.Un but : valoriser, promouvoir les pratiques d'éducation à l'environnement, en permettant aux membres de :

  • se rencontrer et de se connaître afin d’identifier les compétences de chacun.
  • travailler ensemble autour d’actions partenariales : projets éducatifs, outils pédagogiques, événementiels, outils de communication, formations ...
  • progresser dans leurs pratiques d’éducateurs en améliorant leurs compétences pédagogiques et leurs connaissances.
  • faire reconnaître l’éducation à l’environnement comme un processus nécessaire et indispensable pour faire face aux enjeux économiques, sociaux, environnementaux, culturels...
  • être identifiés par les décideurs locaux et les acteurs du monde éducatif (Éducation Nationale, Éducation populaire, …) comme des acteurs légitimes pour accompagner l’action publique locale.

Et plus largement :

  • de contribuer à faire rayonner le Marais poitevin comme un « territoire d'excellence » (dont l’ambition est à la fois qualitative et quantitative) de l'Éducation à l’Environnement.

2.S 'appuyer sur des définitions qui font référence 

  • la Charte de qualité de l’éducation à l’environnement du GRAINE Poitou-Charentes 2012, article 2 :
    L’Environnement, concept récent et évolutif, recouvre les relations d’interdépendances entre les êtres humains, leurs pratiques économiques, sociales, culturelles et les composantes naturelles du milieu.
  • la Conférence de Tbilissi, UNESCO 1977:
    L’Éducation à l'Environnement doit permettre d’acquérir les connaissances, les valeurs, les comportements et les compétences nécessaires pour participer de façon responsable et efficace à la présentation et à la solution des problèmes de l’environnement et à la gestion de la qualité de l’environnement.
  • la Convention d'Aarhus,1998 (ratifiée par la France en 2002) :
    Afin de contribuer à protéger le droit de chacun, dans les générations présentes et futures, de vivre dans un environnement propre à assurer sa santé et son bien-être, chaque Partie (ndlr: les États signataires) garantit les droits d'accès à l'information sur l'environnement, de participation du public au processus décisionnel et d'accès à la justice en matière d'environnement.

3.Respecter des principes pour participer

  • Principe de Mutualisation-Réciprocité : bénéficiant de l'expérience et des savoirs des autres, chaque membre du réseau contribue, par la mutualisation, à l'enrichissement des compétences collectives. Chaque membre, en toute loyauté, est invité à porter à connaissance du réseau ses intentions en matière d’éducation à l’environnement dans la perspective de recherche de complémentarités.
  • Principe d’Indépendance-Coopération : chaque membre doit conserver ses spécificités, gages de richesse et de complémentarité au sein du réseau. Le réseau n’a pas vocation à intervenir sur les choix qui concernent les activités des membres du réseau. Coopérer, au-delà de faire ensemble, c’est aussi décider, entreprendre, travailler et participer à un projet commun.
  • Principe de Recherche de Qualité et de Valorisation : les membres s’attacheront à améliorer la connaissance et la reconnaissance des actions menées par eux et par les autres membres du réseau sur le territoire.
AperçuFichier attachéTaille
Charte du RENET71.25 Ko
Version imprimableEnvoyer à un amiversion PDF
Revenir en haut